UA-89942617-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2017

Halte à la désinformation de "Les Républicains"

999098-prodlibe-cp-de-francois-fillon.jpgDans l'édition de Ouest-France du samedi 25 février, page 5, le maire des Sables d'Olonne, Didier Gallot, indique que "... il n'y a pas d'infraction car si François Fillon n'avait pas utilisé cet argent pour rémunérer sa femme comme assistante parlementaire [...] l'argent lui serait de toute façon revenu".

C'est totalement faux !

L'enveloppe de 9561€ pour rémunérer les collaborateurs est gérée par les services de l'Assemblée nationale qui établissent les bulletins de salaires en conformité avec les contrats de travail établis par le parlementaire. Aucun Euro ne peut revenir au député si celui-ci ne consacre pas toute son enveloppe au paiement des salaires de ses collaborateurs.

Ce midi, François Fillon laisse entendre qu'un tiers des parlementaires emploieraient des membres de leur famille. Selon les services de l'Assemblée nationale ce serait moitié moins.

Mais si l'emploi familial est actuellement légal, il est important de rappeler que la Justice enquête sur d'éventuels emplois fictifs concernant François Fillon. Si la preuve n'est pour l'instant pas faite de ces emplois fictifs, on peut toutefois s'étonner des montants de rémunération de Pénélope Fillon qui n'ont rien à voir avec la rémunération habituelle des collaborateurs.

En banalisant l'emploi familial, François Fillon et son parti abîment la démocratie et mettent à mal l'image de la très grande majorité des élus qui respectent les règles et la morale républicaine.

Publié dans Elections, France, Justice | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | |

Commentaires

Il est très intéressant de remettre les choses en place simplement..comme le fait ici Michel Ménard.

Écrit par : Boulogne | 02/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.