Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2015

Adoption de mon amendement sur la servitude de marchepied

DSC09124cpr.jpg

Dans le cadre de l’examen en seconde lecture du Projet de loi portant sur la Transition énergétique et la Croissance verte, j’ai été à l’initiative d’un amendement visant à garantir l’effectivité de la loi dite de «servitude de marchepied», en introduisant explicitement dans la loi la notion de «continuité du cheminement» le long du domaine public fluvial.
 
Cette nouvelle disposition viendra considérablement renforcer l’accès des promeneurs le long des cours d’eau, et précise les conditions de contournement d’obstacles naturel ou patrimonial. L’amendement prévoit en effet que celui-ci pourra désormais s’effectuer au plus près de la ligne délimitative du domaine public fluvial au sein-même de la propriété concernée par l’obstacle.
 
Cet amendement, qui a obtenu le soutien de l’ensemble de mes collègues socialistes, a été adopté ce jeudi 21 mai à l’unanimité des députés présents dans l’hémicycle. Mobilisé depuis de nombreuses années aux côtés des collectifs de marcheurs le long des bords de l’Erdre, je me réjouis donc de cette avancée significative, et veillerai à ce qu’elle soit pleinement appliquée.



21 mai 2015-Amendement de Michel Ménard... par michelmenard

Pour prendre connaissance du compte-rendu de séance, cliquer ICI

12/05/2015

Projet de loi relatif au renseignement: un encadrement nécessaire

PJR RENS.JPGDes citoyens de ma circonscription m'ont fait part de leurs inquiétudes sur le projet de loi relatif au renseignement. C’est une réelle satisfaction de voir les Français se saisir d’un texte et la richesse des débats qui se sont déroulés autour de ce thème n’en est que plus satisfaisante.Ces débats sont venus enrichir le travail de notre Assemblée, ouvrant la discussion sur de nombreuses propositions d’amendements venus préciser ce projet de loi. Au total, la discussion parlementaire a permis l’adoption de 251 amendements visant à poursuivre et amplifier les mesures de contrôle des activités du renseignement. Les préoccupations exprimées ont ainsi fait l’objet d’un examen minutieux et d’une réponse précise.

Adopté mardi 05 mai par l’Assemblée Nationale avec 438 votes favorables contre 86 (42 abstentions), ce projet de loi va donc dans les semaines entrer en discussion au Sénat.

Lire la suite

05/05/2015

La réforme du collège, enjeu décisif pour la jeunesse

réformeclge.JPGLa réforme du collège entrera en vigueur à la rentrée 2016.

Ci-dessous vous pourrez prendre connaissance de la tribune* que vient de faire paraître la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, Najat Vallaud-Belkacem (voir aussi article précédent).

En complément à cette lecture, je vous invite à lire le point de vue qu'a souhaité communiquer le Collectif des Associations partenaires de l’école (CAPE), sous le titre «Refonder l’École c’est engager la réforme du collège!». Vous y accéderez en cliquant sur ce lien.

«Enjeu décisif pour notre jeunesse, la réforme du collège est l’occasion d’en finir avec cette singularité qui veut qu’une réforme désirée soit toujours caricaturée et dénigrée par la coalition des approximations, postures et conservatismes réunis. Cette réforme n’a qu’une ambition: donner au plus grand nombre de nos élèves des chances supplémentaires de réussir sans jamais renoncer à l’excellence et au mérite.

Lire la suite

23/04/2015

Tribune*: le choix d'un collège plus juste

743047--.jpgAu fronton de toutes les écoles françaises, la devise de la République –Liberté, Égalité, Fraternité– s’affiche fièrement. Mais à chaque tentative de faire évoluer les politiques publiques vers plus d’égalité, les défenseurs acharnés d’un immobilisme qui ne protège que ceux qui profitent du système montent au créneau et manifestent bruyamment pour la défense des avantages de quelques-uns. Les attaques répétées des derniers jours contre la nouvelle organisation du collège présentée par la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en sont une illustration flagrante.

Que prévoit en effet cette réforme ?

La promotion de l’apprentissage des langues. Que tous les élèves français apprendront désormais deux langues vivantes étrangères dès la classe de cinquième, et qu’ils bénéficieront de cinquante-quatre heures de langue supplémentaires sur l’ensemble de leur scolarité au collège. Alors qu’aujourd’hui seuls 16% des élèves de 6è et de 5è se voient offrir la possibilité de rejoindre une classe bi-langue et que moins de 11% des élèves de 4è et de 3è bénéficient de la possibilité d’être en section européenne, la réforme du collège fait commencer plus tôt la deuxième langue vivante à 100% des collégiens et offre plus d’heures de cours de langues à tous les collégiens.

Que la grande majorité des collégiens auront accès, dans le cadre des nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires, à l’étude de la culture et de la civilisation antiques quand, à l’heure actuelle, à peine 18% d’entre eux y ont accès en suivant les options facultatives latin et grec. Cela contribuera d’ailleurs à la promotion de l’apprentissage des langues anciennes, qu’un trop grand nombre de latinistes et d’hellénistes abandonne en entrant au lycée.

Lire la suite