Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2015

Communiqué : Face au terrorisme, la laïcité, bien précieux de la République

PointdeVueOF.jpgLes réactions face aux horreurs perpétrées la semaine dernière ont été nombreuses, et le sursaut citoyen historique de ce week-end illustre à quel point la République a été atteinte au plus profond de son être.

Face à une telle gravité, il est essentiel de rappeler les principes cardinaux qui façonnent notre modèle républicain : liberté, égalité, fraternité, mais également de veiller à ne pas omettre celui de laïcité, que nous devons ériger comme rempart face aux dérives communautaristes. En effet, comme l’a récemment souligné le sociologue Edgar Morin,  la République «a été frappée au cœur de sa nature laïque».

La France est l’un des seuls pays au monde à avoir fait le choix de sanctuariser le principe de laïcité dans son texte fondamental en l'affirmant dès  l’article premier de la Constitution du 4 octobre 1958. Au-delà du symbole, c’est l'idée même du modèle républicain français qui y est contenue, ce modèle qui cherche de manière permanente à répondre à la question de la conjugaison de la diversité et de l'unité, à travers une communauté de citoyens «une et indivisible». Aucun citoyen français ne doit se sentir exclu de ce projet collectif de «vivre ensemble» et ce, quels que soient son héritage culturel et ses croyances. Notre pays n’est pas un agglomérat de communautés, il n’en compte qu’une : la communauté française.

La laïcité doit être le garde-fou contre la propagation des conflits de la sphère privée à la sphère publique. La préservation du vivre ensemble passe avant tout par le respect de cette neutralité pacificatrice, qui permet de surmonter clivages et désaccords profonds.

Aussi, il m’est insupportable de voir les partis républicains déserter trop souvent le terrain de la laïcité, permettant à l’extrême droite de la détourner de son sens. Censé être le terreau propice à l’apaisement des tensions du corps social, le principe laïque est progressivement devenu le fonds de commerce de partis xénophobes, qui s’en réclament pour nourrir leur projet de dynamitage de la cohésion nationale.

Or les actes barbares qui ont été commis doivent nous servir d’électrochoc, auquel seul un sursaut de la société saurait répondre. La reconquête de la paix sociale doit nécessairement passer par la sensibilisation de notre jeunesse aux valeurs véhiculées par la laïcité, que sont la tolérance, le respect de l’autre et la liberté de conscience, celle de ne pas croire ou de croire, de ne pas pratiquer de religion ou de pratiquer celle de son choix.

Dans une France qui court le risque de se morceler, l’école a un rôle primordial afin de redonner du sens au sentiment d’appartenance à la communauté nationale, et de rappeler les règles qui la régissent. L’éducation forge les citoyens, et c’est sur elle qu’il nous faut agir pour que tout un chacun ait pleinement conscience de l’étendue de ses droits, ainsi que celle de ses devoirs.

Je crois à la promesse républicaine mais, pour la faire vivre, la laïcité doit recouvrer la place qui lui revient au sein de notre société, à commencer dans l’éducation.

Communiqué publié le 21 janvier 2015 dans la rubrique «Point de vue» du quotidien Ouest-France.

19/01/2015

Mes voeux de bonheur et de solidarité pour 2015

Pour visualiser la carte en plein écran, cliquer ICI

2233524486.2.JPG

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | |

07/01/2015

Communiqué: attaque contre Charlie Hebdo, la laïcité comme rempart

Ce mercredi 7 janvier, c’est avec horreur et stupeur que j’ai pris connaissance de l’attentat terroriste survenu dans les locaux du journal Charlie Hebdo, faisant de nombreuses victimes aussi bien parmi les membres de la rédaction que les forces de l’ordre.

Cet acte, d’une rare barbarie, a été perpétré dans un but précis par ses auteurs, à savoir celui de porter atteinte à un symbole de la liberté d’expression dans notre pays et, à travers lui, à la République toute entière.

Lire la suite

22/12/2014

Les Sages valident le PLFSS 2015

plfss2015.jpgDéfinitivement adopté par l’Assemblée Nationale, le Projet de loi de Finances de la Sécurité Sociale pour l’année 2015 (PLFSS 2015) a été validé par le Conseil Constitutionnel le jeudi 18 décembre 2014.

Ce texte met en œuvre des réformes structurelles de notre modèle social et poursuit plusieurs objectifs centraux de notre majorité en matière de santé. Parmi eux,  le maintien des soins de proximité par le biais d’un soutien à l’activité médicale en zone sous-dense, le renforcement de l’accès aux soins en exonérant des franchises et des participations forfaitaires les bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé, ainsi que par la mise en place du tiers payant intégral pour ces bénéficiaires, à partir du 1er juillet 2015.

Lire la suite