UA-89942617-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2016

Illustrer le sens du travail accompli

Capture.JPGSi vous résidez sur la 5è circonscription de Loire-Atlantique, vous recevrez d’ici à mercredi un document dans lequel je reprends certaines mesures mises en œuvre par notre majorité.

J'entends des insatisfactions, des regrets, des doutes qui s'expriment. C'est normal et nous devons y être attentifs.

Pour autant il est important, au-delà de ce qui ressort dans les médias, de rappeler les mesures qui montrent si besoin était le sérieux budgétaire de notre majorité, celles qui ont donné aux plus modestes du pouvoir d’achat en plus et à tous de nouveaux droits, celles qui accompagnent la reprise et favorisent l’emploi. Je n’oublie pas les mesures prises pour renforcer la cohésion nationale ni notre action internationale, en faveur du climat et de la paix dans le monde. Particulièrement engagé sur les questions d’éducation, je fais un point particulier sur ce sujet, notamment sur la formation des enseignants que nous avons remise en place dès la rentrée 2013. Enfin, parce que je suis un élu au service d’un territoire, je reprends en quelques points le sens de mon action sur la circonscription.

Ce document est consultable en cliquant sur l'image ou à partir de ce lien. Je vous en souhaite une bonne lecture, et vous livre ci-dessous mon édito.


«En septembre 2007, le Premier ministre de l’époque (François FILLON) déclarait être à la tête d’un État en faillite, sans pour autant agir pour réduire le passif. En effet, sous les gouvernements de droite, la dette publique a quasi doublé de 2002 à 2012, passant de 912 à 1789 milliards d’euros.

Sans doute avons-nous eu le tort de ne pas suffisamment expliquer aux Français la situation intenable dans laquelle nous avons trouvé le Pays en 2012. Notre priorité a été de redresser les comptes publics, en demandant un effort aux Français, particulièrement aux plus aisés, mais sans avoir recours aux politiques d’austérité qui ont tant pesé sur les services publics et la protection sociale chez de nombreux voisins européens.

Notre sérieux budgétaire nous permet aujourd’hui de redonner du pouvoir d’achat et d’accompagner le début de la reprise économique. Notre modèle social a été protégé, de nouveaux droits ont été créés.

La sortie de crise s’accompagne d’un climat anxiogène où la menace terroriste met à l’épreuve notre cohésion nationale et occulte les fondements d’une France prête à relever les nouveaux défis : le soutien à une croissance durable, un modèle social préservé, une école refondée, des services publics renforcés, une économie modernisée, un environnement protégé...

Les polémiques stériles font souvent oublier l’essentiel de l’action politique, qui consiste à agir au service du Pays et des Français.

Citoyens, élus, responsables d’entreprises ou d’associations, nos échanges sont multiples, lors de mes nombreux déplacements sur la circonscription.

Portés par la même volonté de justice sociale, nous partageons parfois les mêmes doutes, je les exprime sans détour sur mon blog, dans nos rencontres, et je les relaye à l’Assemblée Nationale. Je pense notamment à la loi Travail, au débat sur la déchéance de nationalité ou encore au versement sans condition de sauvegarde de l’emploi du Crédit d’impôt Compétitivité Emploi (CICE).

Au service de notre territoire, de ses habitants, fidèle à ma conception de l’engagement politique, je veux ici illustrer, par quelques mesures parmi tant d’autres, le sens du travail accompli».

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.