UA-89942617-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2016

Illustrer le sens du travail accompli

Capture.JPGSi vous résidez sur la 5è circonscription de Loire-Atlantique, vous recevrez d’ici à mercredi un document dans lequel je reprends certaines mesures mises en œuvre par notre majorité.

J'entends des insatisfactions, des regrets, des doutes qui s'expriment. C'est normal et nous devons y être attentifs.

Pour autant il est important, au-delà de ce qui ressort dans les médias, de rappeler les mesures qui montrent si besoin était le sérieux budgétaire de notre majorité, celles qui ont donné aux plus modestes du pouvoir d’achat en plus et à tous de nouveaux droits, celles qui accompagnent la reprise et favorisent l’emploi. Je n’oublie pas les mesures prises pour renforcer la cohésion nationale ni notre action internationale, en faveur du climat et de la paix dans le monde. Particulièrement engagé sur les questions d’éducation, je fais un point particulier sur ce sujet, notamment sur la formation des enseignants que nous avons remise en place dès la rentrée 2013. Enfin, parce que je suis un élu au service d’un territoire, je reprends en quelques points le sens de mon action sur la circonscription.

Ce document est consultable en cliquant sur l'image ou à partir de ce lien. Je vous en souhaite une bonne lecture, et vous livre ci-dessous mon édito.

Lire la suite

17/11/2016

Tribune- Solidaire des élus kurdes poursuivis

ankara HDP.jpg«Solidaires des élus kurdes poursuivis, arrêtés, détenus en Turquie, nous les parrainons».

C'est sous ce titre qu'a été publiée dans Libération ainsi que sur le site du quotidien ce 15 novembre, la tribune que j'ai cosignée avec plus de 90 élus pour dénoncer les poursuites, arrestations et détentions en Turquie d'élus kurdes.

Je vous invite à en prendre connaissance ci-dessous ou sur en cliquant sur l'image.

«Lorsque la Turquie a fait face à un coup d’État militaire, nous avons tous dénoncé avec force, condamné avec clarté, cette tentative contre l’expression de la souveraineté populaire.

Mais aujourd’hui, nous sommes extrêmement préoccupés et alarmés par les récentes arrestations à la faveur de l’état d’urgence décrété le 20 juillet dans le pays.

Lire la suite

09/11/2016

La déflagration Trump nous interroge toutes et tous!

trump.JPGComment un peuple éduqué peut-il élire un homme provocateur, démagogue, sexiste? Comment les plus modestes des Américains ont-ils pu donner leur voix à un homme qui annonce sa volonté de remettre en cause les avancées sociales conquises grâce à Barack Obama, dont ils sont les premiers bénéficiaires?

Les réponses sont diverses et complexes. Et il demeure beaucoup d'interrogations. Espérons que l'administration américaine, que le Congrès et le Sénat, éviteront que Donald Trump ne mette en œuvre son programme annoncé pendant sa campagne, mais rien n'est moins sûr.

La France devra entretenir des relations d'État à État comme avec beaucoup d'autres pays de la planète, quels que soient leurs dirigeants.

Mais ce choix des Américains montre qu'en France aussi nous pourrions, si nous n'y prenons garde, nous retrouver avec des dirigeants autoritaires voulant remettre en cause notre modèle social, nos valeurs, nos libertés.

Chacun a sa part de responsabilité. Chaque citoyen bien sûr à qui revient le choix de sélectionner ses dirigeants et le projet qu'ils portent. Les médias qui ont le devoir d'éclairer les citoyens en informant le plus largement possible, en expliquant les enjeux. Les femmes et les hommes politiques également, qui doivent être à la hauteur des enjeux en proposant un chemin ambitieux et réaliste. Ambitieux car nous devons sans cesse agir pour un monde meilleur, plus solidaire où chacun doit trouver sa place. Réaliste car il ne faut promettre que ce qu'on peut faire.

Je suis plus que jamais persuadé que la gauche peut porter un projet ambitieux et solidaire. La condition en est le rassemblement. Une primaire de la gauche aura lieu en janvier. J'appelle tous ceux qui se revendiquent de la gauche et qui veulent être candidats à la présidentielle à y participer pour y faire valoir leurs propositions, et non leurs critiques envers les autres candidats. Les électeurs de gauche choisiront qui doit les représenter, et tous les candidats à la primaire devront soutenir celui ou celle qui arrivera en tête.

La gauche est diverse, mais les valeurs communes sont fortes, nombreuses. Sachons nous rassembler tant qu'il en est encore temps. N'allons pas dans le mur gaiement avec nos certitudes.

Après il sera trop tard.

Publié dans Elections, International, politique et société | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | |

27/10/2016

De nouvelles mesures en faveur des jeunes et de l'emploi

161026 QAG.pngMercredi 26 octobre, j'ai interrogé, lors de la séance des Questions au Gouvernement, la Secrétaire d’État Clotilde VALTER, afin qu'elle détaille les mesures prises en faveur des jeunes et de l'emploi, en matière de formation professionnelle, visant à favoriser l'accès à l'emploi.

Ci-dessous vous trouverez le texte de ma question, et la réponse qui m'a été apportée. En fin d'article, vous en trouverez l'extrait vidéo. Bonne lecture.

"Madame la secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage, alors que le chômage a drastiquement baissé le mois dernier– puisque notre pays compte au mois de septembre 66300 demandeurs d’emploi de moins, soit 90000 depuis le début de l’année–, nous devons poursuivre notre politique d’accompagnement vers l’emploi.

Dans ce cadre, notre soutien à la politique de formation professionnelle et à l’apprentissage est indispensable, car c’est par ces voies que les jeunes trouvent du travail.

Cela passe d’abord par les aides aux entreprises, afin qu’elles embauchent des apprentis: c’est pourquoi est accordée une prime de 1000 euros aux petites et moyennes entreprises et de 2000 euros aux très petites entreprises lors de l’embauche du premier apprenti.

Cela passe également par le développement de dispositifs pour la vie quotidienne, comme le plafonnement des loyers ou l’accès au permis de conduire, qui va bientôt être pris en charge dans le cadre du compte personnel de formation: cette dynamique générale porte ses fruits.

En effet, alors que 80% des apprentis trouvent un emploi directement à l’issue de leur formation, le nombre d’apprentis et de jeunes en formation professionnelle augmente.

Mais la formation ne s’adresse pas qu’aux jeunes car les problématiques qui y sont liées touchent tous les Français. Alors que la droite a pour obsession de supprimer tous les dispositifs qui permettent l’accès à l’emploi, le Gouvernement a mis en place un plan de 500000 formations pour accompagner les personnes au chômage, dont un certain nombre n’avaient aucune formation.

Madame la secrétaire d’État, la formation professionnelle doit s’adresser en priorité aux demandeurs d’emploi et aux personnes les moins formées. La formation professionnelle et l’apprentissage sont des outils plus qu’efficaces pour accéder à l’emploi.

Pouvez-vous nous indiquer comment nous allons continuer à développer l’offre de formation et de qualification?

Réponse de la secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage, Clotilde Valter:

«Monsieur le député, vous m’interrogez sur un sujet qui tient, je l’espère, à cœur à tous celles et tous ceux qui siègent dans cet hémicycle: l’accès de tous à l’emploi et à la formation. Depuis 2012, la formation comme moyen d’accès à l’emploi a constitué la priorité du Gouvernement.

A été tout d’abord votée la grande loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale qui a réformé la formation professionnelle. Elle a donné à ses acteurs –c’est-à-dire l’État, les régions et les partenaires sociaux– un cadre de travail efficace et coordonné.

Cette loi a également créé des droits nouveaux comme le compte personnel de formation, mais aussi le conseil en évolution professionnelle qui vise à accompagner les personnes concernées dans leurs démarches.

Elle a également permis de poser l’exigence de qualité des formations qui sont dispensées: c’est, tant pour les entreprises que pour les personnes bénéficiaires, extrêmement important.

Sur le terrain, cette démarche se traduit par un travail très concret qui s’appuie sur des diagnostics de besoins des entreprises, des territoires et des personnes en recherche d’emploi.

C’est ce cadre qu’avec Myriam El Khomri, nous avons retenu pour le plan «500000 formations». Grâce à un financement d'un milliard d’euros, ce plan est, depuis le début de l’année, décliné avec les régions ainsi qu’avec les partenaires sociaux. Aujourd’hui, 740000 personnes ont pu ainsi bénéficier de ces formations. Pour l’apprentissage, il s’agit, là aussi, d’élargir le nombre de personnes en bénéficiant».


26 octobre 2016 QAG Question à Clotilde Valter par michelmenard